Nous sommes le 22 juin 2018, et vous participez à la 3ème édition de la conférence Voxxed Days Luxembourg. Petit retour sur les présentations et la conférence (comme au bon vieux temps).

Dans la famille Devoxx, il y a le format 3 jours, réservé à une ville par pays comme la France, la Belgique, le Maroc, l’Ukraine ou la Grande-Bretagne. Début 2015, l’équipe Devoxx lance un format plus court d’une journée, qui ne peut se dérouler que dans un pays, où, justement, il n’y a pas Devoxx. C’est le cas du Luxembourg 🙂 Voxxed avec un format d’une journée. Voxxed Days Luxembourg a été créé par l’équipe du YaJUG, grâce entre autre à Pierre-Antoine Grégoire (dit « Zepag ») bien connu de la communauté Java / Devoxx en général (j’aime tout ce qu’il fait). Il y a 14 conférences Voxxed Days en 2018. A noter qu’il y aura un événement spécial « Voxxed Days Microservices » à Paris du 29 au 31 octobre 2018, organisé par Antonio Goncalvès. Plus d’informations sur la page dédiée.

Voxxed Days Luxembourg se déroule en banlieue de Luxembourg ville, à Mondorf-les-bains dans un Casino. L’espace est constitué de 5 salles, et il est vraiment très sympathique. La 3ème édition a reçu la visite de 500 personnes. Comme chaque année, les organisateurs s’arrangent pour que la date tombe le jour de la fête Nationale du Luxembourg. Ceci nous a donc permis de voir un superbe feu d’artifice durant la soirée Meet & Greet. Vraiment à faire, si vous ne connaissez pas la belle ville de Luxembourg. Côté contenu : 50 orateurs/oratrices pour 38 présentations. L’ensemble des vidéos est d’ailleurs déjà sur YouTube.

Au programme cette année tout d’abord une keynote d’ouverture avec Sébastien Blanc, Saskia sa fille de 12 ans et son fils Loïs, 9 ans. Cher ami lecteur si tu as 43mn dans ta vie : je te conseille très fortement de visualiser cette vidéo, si possible avec des enfants. 

Cette présentation revient sur le premier moment où, un jour, quelque part, toi lecteur, tu as tapé une ligne de code. Et de cette histoire, vous suivrez le parcours de Sébastien avec ses 2 enfants, et ses conseils avisés pour parler de notre métier à vos enfants. Une très belle keynote.

Côté contenu, je suis allé voir (sans ordre particulier) les sujets suivants :

  • Glowroot le petit APM qui vous veut du bien (Henri Gomez). A découvrir d’urgence comme alternative très sérieuse aux gros APM du marché.
  • 10 choses (que tout le monde fait) à ne pas faire avec Jenkins (Adrien Lecharpentier, Damien Duportal) Et là tu découvres qu’en fait, il y a un sacré nombre de mauvaises pratiques avec Jenkins. Cela va de l’installation, à la sécurisation, en passant par les soucis de performance.
  • Le Bus Factor (Laurence Vagner) où l’on s’interroge de ce qui risque de se passer si votre développeur principal passe sous un bus… Très sympa, vous verrez que Linux a un Bus factor à 163, alors que d’autres projets comme Font Awesome a un bus factor à 1…
  • Lagom : un framework CQRS pour lundi prochain, bonne idée ou pas ? (Fabrice Sznajderman) : après un rappel sur l’Event Sourcing / CQRS, Fabrice partage un retour d’expérience sur Lagom, sur un projet en cours de développement pour un client de Lunatech.
  • Docker, Kubernetes et Istio, c’est utile pour mon monolithe ? (David Gageot). J’ai beaucoup aimé l’utilisation d’Istio, qui permet de booster le fameux « Pet Store » JEE d’Antonio et de ne pas toucher à l’application originale. Indice : il y a de l’utilisation smart de nginx, mais pas que…. A voir pour découvrir aussi comment tester avec Docker et Kubernetes.
  • Les Vendredi noirs ? Même pas peur ! (David Pilato) la présentation permet de découvrir toute la stack Elastic. Recherche, logging, metrics, et même côté APM avec un agent en Python et un en Go. C’est une présentation à destination des personnes n’ayant pas forcément connaissance de toutes les possibilités de la stack. Par exemple le sharding, le scaling, etc.
  • Accélérez vos tests end-to-end avec Cypress (Rodolphe Bund) présentation par la pratique de Cypress.io. Si vous voulez une alternative à Selenium, et que vous vous demandez comment faire des tests navigateurs, c’est pour vous. Cela m’a donné envie de tester à nouveau ce type de tests.
  • Testcontainers pour de vrais tests d’intégration d’Elasticsearch (David Pilato) Si vous utilisez Docker et Elasticsearch pour faire vos tests, vous savez que le mode embarqué d’Elasticsearch ne doit plus être utilisé. Il ne représente pas correctement le comportemennt d’ES. David présente en 15mn comment démarrer et contrôler Elasticsearch avec Docker, et un module.

Côté contenu, j’ai co-présenté avec Nicolas Leroux (CEO de Lunatech) un sujet sur votre futur décrochage du dur métier de développeur : « Quand tu ne seras plus développeur« . C’était une première et nous espérons compléter la présentation pour la rejouer plus tard, pourquoi pas devant toi, cher lecteur. Je remercie Ane Diza de Tuesta et Amélie Benoit qui, avant leur Quickie sur le Sketchnote, sont passées pour prendre en note visuel notre sujet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image