J’ai créé un petit sondage du 5 au 20 juin 2016, uniquement en Français, sur l’adoption de Scala dans le monde des entreprises. L’idée de ce sondage est partie d’une discussion en vue de la préparation de l’enregistrement du podcast, « les CastCodeurs« . Nous avons réalisé l’enregistrement le 16 juin dernier, avec Nicolas Leroux, CEO de Lunatech.

L’objectif est d’identifier en France la communauté, sa typologie, son ancienneté et les sociétés où travaillent des développeurs (H/F) Scala.

237 personnes ont répondu à l’enquête. 143 personnes codent en Scala dans le cadre professionnel, pour le compte de leur société ou d’un client. Sur ce nombre, 104 personnes codent aussi sur des projets personnels, et 39 ne codent « que » pour leur employeur ou client.

Les Freelances ne sont pas majoritaire. Sur 143 personnes, il n’y a « que » 22 frelances, la majorité est salarié.

Une personne sur deux déclare travailler dans une entreprise de moins de 5 ans d’existence ou de moins de 50 salariés (68 personnes sur 143, soit 47%). Dans les personnes ayant répondu « je fais du scala », une sur deux est dans une petite PME (startup).

Alors SSII ou client final ? Sur les 143 personnes déclarant « coder en Scala au boulot », seul 20% des personnes travaillent pour le compte d’une SSII. Majoritairement donc des entreprises classiques, on est aussi loin de l’idée que Scala est plus poussé par les SSII, que les sociétés classiques.

A la question « depuis combien de temps codez-vous en Scala« , nous découvrons que

  • 20% a débuté en 2015
  • 29% en 2014
  • 15% en 2013
  • 14% en 2012
  • 27% avant 2012

Un développeur sur 2, qui déclare coder en Scala en entreprise, a débuté il y a moins de 2 ans. Ce chiffre indique clairement que la communauté est encore jeune, que la majorité des personnes a débuté récemment.

Rapproché à la tranche d’âge, on constate que 57% des personne  ont entre 30 et 39 ans, 30% moins de 30 ans, et nous ne sommes que 18 développeurs(ses) avec plus de 40 ans au compteur (12%), à coder en Scala. Cela montre cependant que la majorité des personnes qui codent en Scala, a plus de 5 ans d’expérience professionnelle.

Il n’y a que 3 femmes sur les 143 personnes, et ces 3 personnes sont freelances/indépendantes.

Sans surprise, vous êtes 79% à recommander à un étudiant d’apprendre Scala lorsque vous codez vous-même en Scala. A l’opposé, les 71 personnes qui ne font pas de Scala sont 61% à penser qu’un étudiant ne devrait pas apprendre (ou débuter) par l’apprentissage de Scala. Vous êtes par contre plus partagé lorsqu’il s’agit de recommander Scala à un développeur avec 10 ans d’expérience. Les non développeurs Scala sont 52% à répondre « je ne le recommande pas du tout / pas trop », contre 79% du groupe « développeur Scala », qui recommande fortement le langage. Les jeunes développeurs (on va dire de moins de 35 ans) sont aussi fortement prescripteurs, tout comme les personnes avec beaucoup d’années de Scala au compteur.

Pensez-vous que le langage Scala va être plus adopté ? 

62% des personnes qui font du Scala pensent que le langage va être plus adopté. Même les personnes qui ne font pas du Scala, le pensent, quoiqu’une majorité reste sur l’opinion « n’évoluera pas ».

On préfère certainement croire à une adoption plus large. A la question « y-a-t-il quelqu’un qui fait du Scala dans votre entreprise, en dehors de vous », 68% de l’ensemble des 243 personnes l’affirment.

Où peut-on faire du Scala en France ?

Enfin l’enquête fut aussi l’occasion de demander aux personnes de citer le nom d’entreprise en France, qui développent avec Scala. Cela permettra je l’espère, de susciter des rencontres et des embauches, pour ceux qui cherchent activement un nouvel employeur.

Si le nom de votre société (ou client final) n’apparaît pas, je vous encourage à l’ajouter en commentaire de cet article, avec quelques lignes pour décrire le projet/le produit. Merci à vous.

Société Nbre de fois cité
Zengularity 17
Capitain Dash (1) 15
Criteo 12
Teads 12
Axa 9
CANAL+ 9
Clever Cloud 9
MFG Labs 6
Algolia 4
Lunatech 3
Xebia 3
BlueDME 2
Budgetbox 2
Colisweb 2
Hamak.fr 2
la poste 2
leboncoin 2
Mister Bell 2
pages jaunes 2
TabMo 2
Vidal 2
Zaptravel 2
april technologies 1
AXA 1
Brainify 1
Capitaine Train 1
ColiPoste 1
ContentSquare 1
Darva 1
Digischool 1
ebiznext 1
Figaro classifieds 1
GatlingCorp 1
Havas interactive 1
iAdvize 1
Kelkoo 1
Linkfluence 1
Mailinblack 1
Meetic 1
Ministere de la defense 1
Normation 1
OCTO 1
OVH 1
Performance-immo 1
Samsung 1
SFEIR (SSII) 1
Spideo 1
Stample 1
Stet 1
Teammood.com 1
TheGreenData 1
Ubilab 1
Valraiso 1
Viadeo ? 1
Zalando 1

1: Le sondage a été diffusé via Twitter et mon compte personnel (@nmartignole). Etant CTO de Captain Dash, logiquement une bonne partie des followers ont cité la société où je travaille. A noter que Zaptravel a cessé son activité en 2015.

Citez une société en dehors de la France, qui utilise le langage Scala ? 

Société Nb de fois cité
Twitter 54
linkedin 21
LightBend 12
Zalando 11
Netflix 9
LinkedIn 4
Databricks 3
Soundcloud 3
Twitter US 3
Typesafe 3
Lunatech 3
Google 2
Guardian 2
Lightbend 2
Foyer Assurances (Luxembourg) 2
47 degrees 1
Apple 1
Beamly 1
Capital one 1
CERN 1
confluent 1
coursera.org 1
Databrics 1
Elastic 1
Expedia 1
Intel 1
Monsanto 1
Privately 1
Spotify 1
Teads 1
thoughtworks 1
Ticketfly 1
verizon 1
XebiaLabs 1

Autres informations

Scala est sorti de la phase « langage » et a débuté la phase d’industrialisation, avec la mise en place du langage sur des projets en entreprise. En Hollande, Nicolas Leroux expliquait que le groupe ING avait décidé d’adopter Scala à la place de Java et de ré-internaliser le développement (source).

En France, Criteo est sans doute la société avec le plus de développeurs Scala à ma connaissance, suivi de Teads qui a fait la bascule fin 2014. Lorsqu’une grande Banque aura aussi annoncé en France son changement de stratégie, cela provoquera un appel sur le marché pour des compétences Scala.

Côté formation, l’offre est encore un peu légère. Difficile pour l’instant de trouver des formations. Xebia (partenaire Typesafe/Lightbend), eBusiness Information ainsi que Lunatech France, sont les seules entreprises qui forment avec certification (voir la liste ici). Il existe aussi des indépendants (Jean Helou) et des sociétés partenaires comme Oxiane.

J’espère que cet article vous aura donné de nouvelles informations.

Les chiffres complets sont disponibles sur mon compte Github sous la forme d’un tableau Excel.