Tag image ScalaLe Paris JUG a reçu Romain Maton et Nicolas Jozwiak de Xebia France, ainsi que Sadek Drobi de Valtech, afin de nous parler de Scala. Une soirée divisée en deux. Une partie plus théorique sur Scala et la programmation fonctionnelle par Sadek. Puis une partie pratique, avec une présentation de Scala par Romain et Nicolas. Enfin comme d’habitude, la 3ème mi-temps est toujours l’occasion de diner ensemble, partager un moment de convivialité, et poursuivre les discussions.


Sadek Grobi a fait une présentation en codant en direct quelques concepts avec Scala. Son objectif est de nous parler de la programmation orientée fonctionnelle par l’exemple. Pour cela, il débute sa présentation en nous parlant des types. Un Int, une String, une List, sont des Types. Puis vient les fonctions, qui sont finalement des Types. Tout objet est fonction, toute fonction est un objet comme disait Alexandre Bertails dans un des commentaires du Touilleur Express.

Cette présentation orientée live coding a bien été résumé par Olivier Croisier sur The Coder’s Breakfast et par Ellene Dijoux sur le blog des JDuchess. Yannick Grenzinger d’Objet Direct (l’un des sponsors du Paris JUG) a fait un résumé sur le blog d’Objet Direct, ainsi que Claude Falguière sur le blog de Valtech. Bref vous trouverez certainement une couverture de la présentation plus complète qu’ici.

Après un buffet, primordial pour bien réussir une soirée du Paris JUG, nous avons repris par une présentation de Nicolas et de Romain de Xebia sur Scala à proprement parlé. C’était une très bonne présentation. J’espère qu’ils auront l’opportunité de la faire à d’autres conférences comme l’USI, comme d’autres JUG en province, car cette présentation est très sympa. L’objectif de la présentation est de parler de Scala par la pratique, pour le développeur Java.

Comme vous le savez peut-être, Scala a été lancé en 2003 (voir cet article sur l’histoire de Scala) par Martin Odersky, un enseignant chercheur de l’EPFL. Romain et Nicolas présentent les Traits, le pattern matching, les Actors et parlent aussi du framework Akka.

La 3ème mi-temps et la 4ème
Parlons un peu de ce qui se passe après une soirée du Paris JUG. Après la fermeture de la salle pour 22h30, tout le monde (plus de 200 personnes) se retrouve dehors. Les plus motivés (souvent 20 à 50 personnes) partent ensuite au restaurant pour diner. Les très motivés (votre serviteur) terminent tranquillement en sirotant une infusion en parlant de sujets très sérieux, vers les 2 heures du matin. Record : 4h du matin. Certains se lèvent quelques heures plus tard pour aller chez des clients, avec un cerveau aussi embrumé qu’un consultant devant sa console Websphere.

Ces moments de convivialités sont importants. Une soirée JUG c’est un moment de formation, de veille techno, la possibilité de venir apprendre quelque chose le temps d’une soirée. C’est aussi l’occasion de rencontrer des passionnés, des gens sympas et accessibles, prêt à refaire le monde, ou des gens qui vous parlerons pendant 2 heures d’IDEA IntelliJ vs Eclipse.

Je vois qu’il y a une multitude de Users Groups en France, sur les thèmes les plus divers et parfois les plus improbables. Si vous vous lancez dans la création d’un JUG, pensez au moment « coca/cacahuètes » qui est aussi important que le moment « slides/présentation ». Et ne sous-estimez pas les efforts et le temps que cela prend. Il y a 3 personnes derrière le Paris JUG (David, Antonio et Zouheir) et 5 autres personnes qui donnent un coup de main (Claude, Tanguy, José, Charles et moi-même).

Merci à APress pour les livres sur Scala et sur JEE6. Pour le livre « Beginning with Scala » de David Pollack, je vous le conseille les yeux fermés. 2 autres livres achetés auparavant ne m’ont pas donné de bonnes bases pour apprendre Scala. Pour le livre « Beginning Java EE 6 Platform with Glassfish 3 » écrit par Antonio Goncalves, j’avais écris une revue en octobre dernier.

Rendez-vous le mardi 11 mai pour une soirée sur Git, sur DVCS, sur Maven et sur DeployIt, ainsi que d’autres surprises.

4 réflexions sur « Soirée Scala au Paris JUG »

  1. Merci pour ce résumé!

    Par curiosité, quels étaient les deux livres sur Scala que tu déconseilles?

    Je compte m’y mettre et j’hésite entre « Beginning Scala » (écrit par le fondateur de Lift) et « Programming in Scala » (plus vieux, plus « théorique »(?), mais l’un des auteurs, Martin Odersky, est le fondateur de Scala)…

    Il y a des discussions intéressantes sur StackOverflow ( http://stackoverflow.com/questions/1854246/what-is-the-best-book-for-learning-scala-for-an-experienced-programmer ), mais je voudrais ton avis 🙂

    – Etienne

Les commentaires sont fermés.