L’éditeur VMware annonce son intention de racheter la société SpringSource pour un montant de 420 millions de dollars (362 millions de dollars, plus des actifs non levés d’une valeur de 58 millions de dollars), dans un communiqué de presse publié ce soir. SpringSource est présenté comme l’éditeur de logiciel de solutions « Lean » avec une suite d’outils et de frameworks visant à réduire le gaspillage en simplifiant le travail des développeurs. De la conception à l’exploitation, VMware vise le marché du PaaS (Platform as a Service) estimé à 15 milliards de dollars en 2016 selon une étude Forrester Research citée dans le communiqué de presse (Platform-As-A-Service Market Sizing, July 13, 2009).

Ce rachat va surprendre les développeurs Spring de la communauté Java. L’an passé j’ai eu la chance d’interviewer Peter Cooper-Ellis VP Engineering de SpringSource avec Olivier Croisier (The Coder’s Breakfast). Il nous avait présenté une stratégie de croissance externe sans penser peut-être à une sortie à un an après une deuxième levée de fond d’à peine 15 millions de dollars réalisée en 2008. Tout s’accélère, le rachat d’Hyperic en mai dernier par SpringSource, de G2One Inc dont j’avais parlé l’an dernier, un partenariat avec Terracotta, bref ce qui est intéressant c’est que ce rachat offre à VMware un socle applicatif et logiciel solide pour construire la plateforme de cloud-computing de l’entreprise.

En effet il y a deux marchés pour les 10 années à venir : d’une part le Cloud-Computing pour les masses (Google AppEngine, Microsoft Azure, Amazon) et d’autre part ce que j’appellerai le Closed-House-Enteprise Computing, ou comment utiliser ses machines mieux, pour moins cher, et plus facilement. VMware pour la virtualisation, SpringSource et Hyperic pour l’abstraction logicielle, l’ensemble se met en marche pour proposer d’ici quelques mois des solutions professionnelles pour la virtualisation de nos applications.
springsourcebuildrunmanageandvmwarecloud_medium-thumb-498x328-7592

Concernant SpringSource, Rod Johnson, CEO de SpringSource, rassure la communauté du monde open-source. L’équipe dirigeante de SpringSource ne devrait pas changer. Le nom de SpringSource devrait aussi continuer à exister. Pas de changements aussi je pense du côté du noyau open-source, de Groovy et de Grails.

Ce rachat stratégique, le plus important pour la jeune société VMware qui n’existe que depuis 11 ans, est aussi je pense un très bon retour pour les investisseurs privés de SpringSource, qui avaient apportés 15 millions de $ lors du deuxième tour de table l’an passé. C’est bien le potentiel de l’entreprise qui a été valorisé, ses actifs et les différentes entreprises rachetées par SpringSource ces dernières années. TechCrunch d’ailleurs vient de publier un billet sur ce sujet il y a quelques minutes en anglais.
Quand on sait que Benchmark.com, un des investisseurs dans SpringSource, a aussi misé sur Twitter ou FriendFeed, cela laisse rêveur…

En conclusion, sacré coup de chapeau à l’équipe de SpringSource. Il n’y aura pas d’autres rachats de cet ampleur cette année dans notre communauté. A part un rachat de Red Hat par IBM, je ne vois plus trop ce qu’il peut nous arriver d’ici à la fin de l’année.

Références:
http://www.vmware.com/company/news/releases/springsource.html
http://www.springsource.com/about/management

http://www.bankingbonuses.com/article/627074/?k=j83s12y12h94s27k02

http://www.reuters.com/article/mergersNews/idUSN1047900320090810?feedType=RSS&feedName=mergersNews

http://www.readwriteweb.com/enterprise/2009/08/vmware-acquires-springsource-for-420-million.php

http://www.springsource.com/newsevents/springsource-announces-15-million-serie

3 réflexions sur « SpringSource racheté par VMware »

  1. Moi je verrais bien EMC (l’actionnaire principal de VmWare) se faire racheter par un « gros » comme HP.

Les commentaires sont fermés.