Après une première journée riche en contenu, j’ai axé ma deuxième journée sur le jeu. Voici le programme de ma journée :
Rétrospective : l’amélioration continue apprivoisée ! (Jacques Couvreur et François Bachmann)
Scrum est-il dangereux ? (Eric Lefevre-Ardant et Guillaume Tardif)
Dans la peau du challengeur : remettre en question l’ordre établi (Luc Bizeul et Emmanuel Gaillot)
Le « Business Value Game » trois itérations dans la peau du Product Owner (Pascal Van Cauwenberghe,Portia Tung et Laurent Morisseau (?))

Rétrospective : l’amélioration continue apprivoisée !
La rétrospective est une technique qui peut être utilisée en dehors de Scrum ou d’XP. Par exemple après un incident, un « post-mortem » est une forme de rétrospective, la fin d’un projet est une rétrospective, etc. La présentation s’appuie entre autre sur le livre « Agile Retrospective : making good teams great » d’Esther Derby, Diana Larsen et Ken Schwaber (voir aussi sur le site du French SUG).
La rétrospective s’effectue en 5 temps :
– planter le décor (qui fait quoi ? quel est votre rôle ? pourquoi êtes vous là ?)
– collecter les données (nombre d’incidents, mail d’un client externe, logs, fiches bugs, etc)
– réaliser un aperçu général afin d’extraire de la donnée utile
– décider d’un plan d’action et d’amélioration
– conclure et s’assurer que la rétrospective s’est bien terminée

Pour nous apprendre à conduire une rétrospective pendant une heure, François et Jacques nous proposent un jeu de rôle disponible sur leur site internet l’Alchimiste Agile. Notre mission sera de transformer le plomb en or, de transformer notre projet qui ne s’observe pas en une mine d’or pour s’améliorer. Je retrouve encore François et ses images, j’adore. Bref nous nous mettons par groupe de 10 personnes. Chacun prend une carte, notre mission sera de faire une retrospective de Noël 2008. Je serai un nain, l’équivalent du développeur. Mon voisin sera un Elfe, en charge de la qualité. Ma voisine sera un parent, il y a aussi des rênes du Père Noël, des enfants capricieux, d’autres Nains, bref une sacrée ambiance. En main j’ai ma carte de rôle et 2 cartes de comportement. Noël s’est mal passé car j’ai donné avec beaucoup de retard ma commande de bois au service des achats des Elfes. J’ai eu aussi à gérer le retour d’un lot de poupée qui ont pris feu, car je les ai mal fabriqué. Chacun a donc un rôle et des incidents qui se sont déroulés. Un enfant très capricieux en face de moi râle car son camion de pompier… bleu n’est pas arrivé, joué par Charles Gay. Bonne ambiance générale.
Le tout est animé par Portia Tung, notre père noël venue de Londres, enfin plutôt madame Noël.

Première phase de la rétrospective : planter le décor. Chacun parle à son tour en jouant le rôle. Il faut rendre compte de ses soucis, sans attaquer personnellement quelqu’un mais simplement en travaillant sur les faits. Pour réaliser cela, chacun marque sur un post-it un événement avec la date de cet événement. Nous regroupons les post-its sur une ligne de temps sur un tableau. Cela permet de montrer à tout le monde ce qui s’est passé.

La deuxième phase d’évaluation des données doit nous permettre d’extraire ensemble de la donnée. Nous utilisons quelques techniques comme le « 5 Why » où vous demandez 5 fois pourquoi ceci à quelqu’un qui a réussi, ou qui a eu un souci. Attention une rétrospective c’est aussi pour parler de ce qui a réussi afin de continuer à réussir avec les autres. Nous utilisons des votes pour que les points qui nous semblent les plus importants soient mis en avant. Au final 2 éléments sortent du tableau.

Dans la phase suivante nous devons trouver une solution ou un moyen de continuer une bonne pratique. Chaque joueur doit proposer 2 actions à partir des 2 éléments que nous avons sélectionné au coup précèdent. 10 personnes, 20 idées sur un tableau. Là encore nous votons, et nous conserverons 3 idées au final (je crois). L’intérêt aussi est de voir les idées des autres, et de créer de la communication.
Nous décidons ensemble des solutions, nous nous focalisons sur la prochaine itération (noël prochain)

Enfin nous terminons par un dernier tour de salle pour que chacun puisse partager son sentiment, ses émotions en utilisant un canevas pour s’exprimer.
Noël 2009 devrait se passer mieux que Noël 2008, chacun est reparti avec des idées et des actions afin d’être plus performant et de continuer à s’amuser la prochaine fois.

Débriefing
Excellent exercice, qui permet de comprendre le principe de la Rétrospective.
J’utiliserai ce moyen pour améliorer ma rétrospective la prochaine fois au boulot. Les outils cités vont aussi m’aider à améliorer la phase de rétrospective. Je retiens aussi l’idée de la gestion du post-mortem en cas de problèmes. Il est important de rappeler l’importance de réunir les gens. Mais si vous mettez dans une salle des gens avec des tensions, vous pouvez demander aux personnes présentes de voter de manière anonyme en répondant à cette question
– Dans cette réunion rétrospective quel sera votre rôle selon vous ? Explorer, Shopper, Vacationer ou Prisoner ?
L’Explorateur a envie de découvrir et de comprendre
Le Shopper est là dans l’envie de repartir avec au moins une bonne idée
Le Vacationer est content d’être là mais n’a pas trop envie de participer
Le Prisoner a été forcé de venir contre son gré

Réaliser un vote anonyme, cela vous donnera alors une idée de votre public pour conduire la rétrospective.

En conclusion j’ai beaucoup appris, la séance de jeu a été vraiment bien menée par les 2 animateurs.
ROTI :
Qualité de la présentation : 4.5/5
Ce que j’ai appris : 5/5

Il est temps de continuer et d’aller parler Scrum maintenant… tout un programme ! Je fais une petite pause et je reviens après la publicité.

2 réflexions sur « XP Day France 2009 – jour 2 »

Les commentaires sont fermés.