Mardi 11 février à Paris se tenait la soirée anniversaire du Paris JUG. Il s’agit d’un groupe de passionnés qui se retrouvent chaque deuxième mardi à Paris, gratuitement. Oui je sais vous le savez déjà. Mais c’est pour les derniers Java-istes parisiens (les pauvres) qui ne connaissent pas le Paris JUG…

Démarrage dans une salle chauffée à blanc, avec foule en délire, masseuses (je vous JURE qu’il y avait des masseuses) et une bonne partie d’évanouissement tellement l’ambiance était dingue. Les sponsors (Xebia, le Monde en tique, Java Blackbelt et Jazoon) ont assuré la logistique et le buffet pour environ 250 personnes selon le comptage de la police, 300 selon le comptage du Touilleur Express et -1 selon Microsoft.

Premiers à monter sur scène : l’équipe de Java Black Belt. Sur simple demande via la mailing list du Paris JUG, vous pouvez gagner 15 points pour participer à la communauté des contributeurs du site Java Black Belt. Il y avait par ailleurs ensuite des enregistrements fait par John et il mettra les vidéos en ligne rapidement.

Antonio, Zouheir et David les 3 JUG leaders du Paris JUG sont ensuite montés sur scène afin de raconter l’aventure depuis le début il y a un an jusqu’à ce soir, devant 300 personnes, comptage du Touilleur. Le site du Paris JUG a reçu la visite de 15 000 visiteurs différents ces 7 derniers mois. Sur la mailing-liste des membres, environ 187 inscrits. Chaque mois c’est 1600 visiteurs différents. C’est aussi un moyen pour les sponsors de se faire connaître. Des cabinets de conseils ont gagné une grosse visibilité en quelques mois. Je connais 3 personnes qui ont rejoins Zenika, Xebia et SFEIR via le bouche à oreille. D’ailleurs dommage qu’OCTO Technologies ne complète pas le board des sponsors. C’est peut-être prévu ?

Apache Wicket
Ensuite après un passage rapide des JUG leaders de France (j’y reviens) finalement c’est Tarik Filali Ansary, de la SSII SFEIR qui a pris la parole afin de présenter en 15 minutes le framework Web Apache Wicket. Et bien c’était très réussi. Après avoir présenté les concepts fondamentaux, Tarik a montré comment écrire une WebPage en Java et sa page HTML attachée. Ensuite il a montré comment coder un composant personnalisé. Au final, comme une bonne bande annonce, cela donne envie de tester Wicket. J’en profite pour vous glisser une publicité pour un article écrit par bibi : « Apache Wicket et Apache Camel »

Les JUG leader de France et du Luxembourg étaient tous là
Après cette présentation, nous avons eu la chance et le plaisir de voir l’ensemble des JUG leader de France et du Luxembour sur scène : 10 Java User Group (JUG) réunis !!!
Chaque JUG a pris la parole quelques instants, si vous lisez ces lignes et que vous êtes en province je vous demande d’aller voir un soir une réunion d’un JUG pour deux raisons : ces gens sont bénévoles et ensuite ils sont très sympas. Alors que vous soyez étudiant ou vieux routard, tentez le coup un soir. Dites que vous venez de la part du Touilleur !

Premier JUG : le Breizh JUG de Rennes. Présenté par l’excellent Nicolas De Loof, ce jug a commencé il y a 6 mois. Avec environ 60 participants par session, le JUG se réunit chaque premier lundi du mois. Nicolas a bien mis l’ambiance en expliquant que l’objectif dans un premier temps est d’envahir la Bretagne, ensuite arriver jusqu’à Paris et enfin faire en sorte que Devoxx soit organisé l’an prochain à Rennes. La salle était pliée et la présentation était vraiment sympa.

Le deuxième JUG à monter sur scène : le Riviera JUG présenté par Nicolas Leroux et Stéphane Epardaud. Le JUG propose aux habitants de la Provence de se retrouver. La première session a réuni 80 personnes à l’IUT de Sophia-Antipolis avec la présence de Julien Viet d’eXo Platform et d’Alexis Moussine-Pouchkine de SUN Microsystems.

Le Bordeaux JUG présenté par Xavier Hanin propose chaque deuxième jeudi des présentations a l’ENSEIRB. Entre 30 et 50 personnes chaque mois, avec pour idée de déguster un bon cru à l’occasion.

Le Tours JUG est l’un des plus anciens JUG en France car il a commencé en avril dernier, soit peu de temps après les parisiens. Christophe Jollivet qui est aussi actif sur le site Developpez.com a noté que des personnes étaient venues de Poitiers pour participer aux présentations. La proximité de Paris permet aussi d’accueillir des speakers de passage dans la capitale.

Le Lorraine JUG a débuté le 29 janvier dernier, autour de Nancy et Metz. Avec 40 personnes présentes lors de la première soirée, encore une fois le premier rendez-vous est une réussite.

Arrive sur scène ensuite un JUG plus ancien, et venu du Luxembourg : le YaJUG (Yet Another JUG). Antonio a eu l’occasion d’effectuer une présentation Java EE 6 là bas. Créé en 2006 sous la forme d’une ASBL (équivalent assoc. loi 1901 en France) le YaJUG est organisé par un bureau de 11 membres. L’inscription est payante, 40 Euros par an. Cela permet de faire abstraction des sponsors, d’avoir un peu plus de liberté selon le speaker du YaJUG. Il explique aussi un raté l’an passé. Le JUG a voulu organiser une journée spéciale pour se retrouver un samedi, au lieu de prendre le format des soirées comme tout le monde le fait. Echec retentissant. J’en ai discuté avec Arnaud Heritier et nous sommes d’accord pour dire que le week-end, on a autre chose à faire que de faire nos activités de geek.
Le YaJUG a apporté un témoignage intéressant, grâce à son expérience. Et il a fait rire la salle, l’ambiance était décontractée.

Le JUG Toulouse présenté par Gaël Blondelle nous a montré un site internet vraiment pro et beau. Il propose aux personnes de Toulouse de se retrouver et d’assister à des présentations.

Avant dernier dans l’ordre de passage, le JUG Lyon (désolé je n’ai pas l’adresse du site) commence tout juste son activité. Présenté par Julien Ripault et Cédric Exbrayat, ils nous ont fait rire en montrant les tentatives de logos, ils cherchent encore je crois. La première réunion se déroulera à l’INSA.

Et enfin le dernier JUG: Le JUG de Nantes. Créé par Tugdual Grall d’eXo Platform et Sébastien Roul de Netapsys, l’histoire du JUG commence sur un enregistrement DNS. Sébastien décide de déposer le nom de domaine il y a quelques temps pour créer le JUG. Une semaine plus tard, Tug le contacte en lui disant qu’il avait eu la même idée ! Les réunions réunissent 30 personnes en moyenne, la prochaine rencontre aura lieu le 12 mars sur Glassfish et Netbeans, présenté par Alexis Moussine-Pouchkine.

Tout le monde a vraiment participé et joué le jeu à fond. En un an la France a rattrapé le retard et les JUG sont bien implantés en France. Il manque encore des JUG dans le nord vers Lille, en Alsace, dans le Centre ou vers Perpignan ou Montpellier… Avis aux motivés !

Jazoon
Avec un accent suisse vraiment sympa, beaucoup d’humour et une bonne gouaille, Christian FREI de Keynote AG nous a ensuite présenté la conférence Jazoon. Il s’agit d’un événement indépendant organisé chaque année à Zurich en Suisse. Avec cette année entre 850 et 1000 inscrits, l’événement se déroulera la dernière semaine de Juin. J’ai discuté ensuite au cours du repas avec Thierry Czarnyszka qui m’a donné quelques informations intéressantes. Jazoon a commencé il y a 4 ans. L’originalité de cette conférence sur Java et le monde de l’open-source, c’est que les créateurs de Jazoon, Keynote AG, sont aussi des personnes qui viennent du monde de la Science. Habitué à organiser des colloques, à publier des papiers, l’idée est partie il y a quelques années du constat qu’il n’y avait pas ou peu de conférence indépendante en Europe. Thierry m’explique qu’il y a donc une sélection des papiers et des speakers afin que la qualité soit au rendez-vous. Il y a environ 250 propositions pour 200 slots de disponibles. Cela permet d’assurer ensuite une sélection afin d’offrir un contenu de qualité.
Christian vante la ville de Zurich et invite la communauté Java à venir cette année. Avec une réduction de 20%, ainsi qu’une inscription rapide, vous pouvez économiser environ 35% sur le prix de la conférence. Pour ma part j’espère pouvoir y assister et vous proposer des articles comme l’an passé sur Devoxx. A suivre !

Ze Buffette
Le buffet offert par les sponsors est le moment que je préfère. Je me force à tourner et à essayer d’aller discuter avec tout le monde. Cependant quand vous croisez des têtes connues entrain de boire un whisky-jus de pomme, un arrêt s’impose. C’est le moment idéal pour retrouver les membres de la communauté Java parisienne, pour prendre des nouvelles de chacun (« toi aussi tes petits sont malades ?« ) et de parler des événements de janvier (« Scrum ou XP ? les deux mon capitaine » ) et enfin de rencontrer des vrais gens avec des choses intéressantes à dire.
Comme un blog, mais avec un whisky-jus de pomme si vous voulez.

La baffe made in Parleys.com
La soirée avance, et en revenant vers la grande salle de 249 personnes (enfin 300) il est possible de faire deux choses : s’inscrire pour participer à un tirage au sort et gagner une place pour Jazoon OU se faire masser par de réelles masseuses venues avec des chaises spéciales.
Notez qu’un jus de pomme/chips plus tard, certains n’ont pas remarqué que la grande masseuse avec une tête de Sébastien Chabal, c’est pas une masseuse.
Passons…

Stephan Janssen monte sur scène. Sa bio en quelques mots : Belge, fondateur du BeJUG, organisateur de la conférence Devoxx (3200 visiteurs en décembre dernier dont le touilleur). Avec une aisance et une technique bien rodée pour présenter Parleys.com, Stephan a vraiment assuré.
Il a présenté son outil, le site Parleys.com. Ce site gratuit vous propose, à vous lecteur, rien de moins que de revoir les meilleures vidéos de Devoxx (ex Javapolis).
La version actuelle est réalisée avec Adobe Flex, et bien entendu du Java pour la partie backend. Un mode offline utilisant Adobe AIR permet de revoir les présentations de Devoxx. La valeur ajoutée de l’outil de Stephan c’est la synchronisation entre les slides et la vidéo des speakers, ainsi que la gestion de différents flux vidéos. Chaque mois c’est prêt de 250 000 visiteurs uniques qui viennent regarder 250 heures de vidéos, 10 Tb de bande passante utilisée chaque mois ! Je me demande comment il peut financer cet outil génial.
Ensuite Stephan nous fait l’honneur de nous présenter la version JavaFX du site Parleys.com. Réalisé en 6 semaines, le résultat est impressionnant, même s’il ne fonctionne que sur Windows pour l’instant. Il explique en rigolant que « you don’t have to be Romain Guy to do this flip over effect ». Nous n’avons pas vu l’envers du décor, difficile d’estimer la complexité du travail réalisé.
Enfin pour enfoncer le clou, et je pense que Didier était content de voir cela, nous avons vu une version GWT du site Parleys.com. Evidemment un petit peu moins d’ergonomie, mais le résultat et les effets vidéos sont là.
Il nous montre ensuite son outil de publication de vidéo. Au départ le montage des vidéos de Javapolis s’effectuait avec FinalCutPro sur Mac. Beaucoup de travail, des nuits blanches, pour une heure de vidéo. Lassé, il développe un outil rudimentaire de montage en Adobe Flex. La démo qui suit fait son petit effet dans la salle. Il sélectionne un fichier FLV, des slides PDF, et en 3 minutes il réalise un montage parfait d’une présentation sur Spring…
Vraiment sympa.

Java 7
Thomas Chamas nous a proposé ensuite une session de 15 minutes sur les nouveautés de Java 7, Dolphin. Débuté en 2006, le chantier Java 7 avance et la sortie est prévue pour 2010. Il est intéressant de voir les JSR retenues, ainsi que celles qui sont passées à la trappe depuis. Les closures ne feront finalement pas parties de la prochaine release de Java. Je vous propose de retrouver dans un article sur devoxx une partie des sujets présentés par Thomas.

Réaliser un jeu en Java par Julien G.
Pour terminer, Julien G. a présenté aussi en 15 minutes les techniques disponibles pour réaliser un jeu en 3D en Java. Du côté graphisme, il nous présente une application simple utilisant le moteur de binding openGL de Java. Il présente ensuite le support du son et de la musique avec JOGG et JORBIS. La présentation s’est terminée par un jeu en 3D appelé « TUER » qui m’a plongé des années en arrière. Julien je ne sais pas du tout quel âge tu as, je dirai 25 ans à vue de nez. En 1996 je jouais à Wolfstein 3D, et je codais à l’époque en C un jeu en 3D avec beaucoup de difficultés. Le support d’openGL n’existait pas, mais pendant que tu te baladais dans le jeu afin de nous montrer les effets 3D, je me revoyais quelques années en arrière.
Au final il faut retenir qu’il est possible et intéressant de regarder le support de la 3D pour réaliser des jeux en Java. Le téléphone mobile est l’une des premières plate-formes visées de jeu, des éditeurs proposent des jeux à emporter et ce marché est en pleine explosion… comme ce robot orange !

Et enfin la 3ème mi-temps
Nous étions 38 motivés pour ensuite aller manger au restaurant.
Ambiance sympa, encore l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes, des gens qui disent « …ah c’est toi le touilleur ! » en souriant, de parler de tous les sujets, et d’être vraiment content de partager ce moment grâce à David, Antonio et Zouheir.

4 réflexions sur « Compte-rendu de la soirée anniversaire du Paris JUG »

  1. Aie aie aie, ca donne envie d’y être et surtout de s’y mettre…

    Pas de JUG d’1 Ch’nord par ichi alors je vais poch’ter un ch’tio billet sur m’1 blog et j’va bin vir si ca motiv’ quelques Ch’tis !!

    En gros, je vais blogger sur la création d’un Chti JUG sur Lille et on verra si j’ai du répondant !

  2. Content que ma prez du BreizhJug t’ai plu. Nos collègues parisiens nous on fait une bonne blague en tentant de saboter le quicky avec ce google docs qui n’est pas accessible le moment venu, mais comme tu l’as vu on sait mettre l’ambiance pour meubler 😉

    Et comme nous sommes nombreux à le prédire, la liste des JUGs français va probablement s’allonger. Si le second anniversaire du ParisJug reprend la même formule il faudra prévoir une scène plus grande 😀

Les commentaires sont fermés.