Je vous propose de retrouver une série d’article sur les meilleurs sites Web 2.0. L’idée est de vous présenter des sites novateurs, facile à utiliser et qui utilisent des technologies Web 2.0.

Cette semaine je vous parle de Jobfox.com, Notchup, Emurse, Gigtide et Resolio sur le thème des nouvelles techniques de recherche d’emploi qui nous arrivent des USA et de Grande-Bretagne.

I. Jobfox.com

Le principe: vous vous inscrivez et définissez une liste de vos compétences. Le moteur notifie les employeurs et les chasseurs de têtes de vos compétences. Les entreprises qui viennent consulter votre profil voient visuellement vos points forts et vos sujets de prédilections. Par ailleurs, vous êtes notifié par SMS que l’entreprise ZeWorldCompany a visualisé votre profil.

Le site suit le standard de ce que j’appelle un site Web 2.0. La page d’accueil donne toutes les informations d’un seul coup d’oeil, sans qu’il soit nécessaire de scroller. Les utilisateurs habitués identifient immédiatement où s’authentifier. L’inscription prend 5 secondes dès la page d’accueil. Intelligent et simple. Une fois authentifié vous pouvez télécharger votre CV ou remplir votre profil. Au niveau techno, c’est du Microsoft .NET ASP. J’ai commencé à remplir mon profil mais évidemment c’est complétement dédié au marché nord-américain.

Les points positifs: excellente navigation dans le site, l’utilisateur est guidé pas à pas. Seul l’information importante est affichée. Il n’y a pas plusieurs points d’entrées dans le site, c’est fluide et bien pensé. Au niveau techno, l’utilisation d’ajax (ajax.net ?) rend la saisie des formulaires agréable et rapide. J’ai par contre réussi à planter le site en entrant des accents dans une zone de texte…

Les principes Web 2.0:
Vous ne postulez pas à un job, ce sont les entreprises qui viennent à vous. Vos compétences sont représentées sous la forme d’un arbre graphique. En remplissant des questionnaires vous pouvez affiner votre profil, faire un mini-bilan de compétences et aussi donner à des recruteurs potentiels une idée de votre profil. Cette information est controlée et si vous ne souhaitez pas publier une donnée, libre à vous de ne pas l’afficher.

Pour ma part j’ai passé presque 30mn pour remplir les différents questionnaires techniques. Cela permet de générer un arbre de vos compétences techniques… Cela dit il n’y a pas JBoss par exemple, ce qui fausse un peu mon « Experience Map »

Exemple créé rapidement avec mon profil (je n’ai pas tout rempli): http://www.jobfox.com/people/nmartignole.

L’url
http://www.jobfox.com

En conclusion, quelques nouvelles idées qui peuvent intéresser les recruteurs.

II. Notchup, être payé pour passer un entretien

Notchup est un site internet qui vous propose d’être payé pour passer un entretien.

  1. Si vous êtes actuellement content de votre poste
  2. Si vous n’avez pas envie de changer de societé
  3. Si vous pensez être bien payé…. dites, vous êtes pas bien vous…faut consulter…

alors Notchup est pour vous !

En effet l’idée de ce site est de mobiliser et d’enregistrer les gens qui n’ont pas envie de changer de travail mais qui seraient prêt à aller passer un entretien, en l’échange d’une indemnité.

Imaginez recevoir des offres et des propositions que les chasseurs de têtes seraient obligés de vous payer… « Mr Martignole nous aimerions bien vous rencontrer, nous avons vu que vous vendez 100 EUR l’interview. Nous sommes intéressés car nous voulons vraiment vous rencontrer…« . Bizarre non ?

En même temps si nous regardons le marché de l’informatique, et en particulier tout ce qui est Java et .NET, nous sommes d’accord pour dire qu’en ce moment, il est difficile de trouver des profils intéressants. Alors pourquoi pas ?

Si vous souhaitez vous inscrire ou tester ce service, il faut être invité. Envoyez-moi un email avec « demande notchup » dans le sujet (et uniquement cela) et je vous donnerai une invitation.

Ce qui est assez génial, c’est que Notchup vous permet d’importer votre profil LinkedIn ! Très pratique afin d’éviter de devoir tout saisir à nouveau.

Bref me voilà inscrit… et je viendrai avec plaisir à un entretien pour 200 $ d’après l’outil de calcul de Notchup… Ah la la… la finance et l’informatique c’est un sujet qui intéresse les recruteurs.

III. Outils de création de CV (resume) en ligne

Lorsque j’ai reçu des CV pour des candidats l’an passé, c’était un peu du n’importe quoi. J’ai eu droit au fichier Word de 3Mo (à se demander ce qu’il y avait dedans), au fichier RTF limite ASCII Art, à « j’ai-pas-eu-le-temps-mais-regardez-sur-viadeo » et aussi à mon spécial « CV à la Monster » (illisible).

Le spécial « J’ai pas le temps regardez sur viadeo » c’était plutôt « ché pa si g word, sinon c sur ww.viaedo.com. merci je vous apelle » (candidat à un stage qui nous a contacté le 13 décembre)

Et moi de répondre « lol, je viens de jeter votre mail à la p_belle »

En général, lorsqu’un CV arrive dans l’équipe (en ce moment nous cherchons un stagiaire pour avril 2008), croyez moi je le lis en 2 mn. Ensuite je le fais lire sans donner mon avis à quelqu’un de mon équipe. D’où l’importance de la présentation, et ensuite du contenu.

Les sites suivants vous permettent de créer un CV en ligne accessible ensuite au format PDF (notre préferé), Word ou même HTML.

Le site Emurse.com se propose de stocker gratuitement votre CV en ligne, et la qualité d’affichage est franchement top. Au passage si vous souhaitez rédiger un CV en anglais, il y a un grand nombre d’exemples, soit américains, soit anglais.

Sinon il y a aussi Resolio.com et aussi GigTide qui est payant.

GigTide offre des services supplémentaires comme de vous informer lorsque quelqu’un visionne votre CV.

Conclusion

Il n’y a pas que Monster ou lesJeudi.com. L’an passé c’était la mode « SecondeLife » jusqu’à ce que les gens réalisent qu’il n’y a pas de services à valeur ajoutée. Quand je vois LinkedIn ou Notchup, j’imagine que nous allons arriver aussi à ce type de solution. Le gain est double: un chasseur de tête peut identifier les quelques 80% de personnes qui dorment dans les entreprises, sans réseau, sans identité numérique sur Internet et qui pourtant, avec la motivation d’être payé, pourrait sortir voir dehors et rencontrer un recruteur…

Vous n’imaginez pas les pepites qui dorment dans les entreprises, surtout en informatique.

2 réflexions sur « Trouver un nouveau job: les sites Web 2.0 »

Les commentaires sont fermés.